En l’honneur du Mois national de l’histoire autochtone du Canada, nous présentons Isuma, le collectif artistique reconnu d’art inuit et de production vidéo, dont l’exposition représente officiellement le Canada au Pavillon du Canada de la prestigieuse Biennale de Venise. (Cette 58e édition aura lieu du 11 mai au 24 novembre 2019.)

 

Isuma a officiellement été fondé en 1990 (Zacharias Kunuk et Norman Cohn en sont les cofondateurs). Selon le Musée des beaux-arts du Canada, le collectif a comme objectif de préserver et de partager la culture et les histoires inuites. Au fil des années, Isuma a présenté des œuvres en ouverture du Festival international du film de Toronto ainsi qu’au festival Sundance, en plus de remporter la Caméra d’or au Festival de Cannes, pour n’en citer que quelques-uns.

Isuma signifie penser, avoir une idée », explique Kunuk dans cette vidéo de Téléfilm Canada (ci-dessous), dans laquelle il partage des souvenirs, ses inspirations et ses idées sur Isuma et sur l’exposition à la Biennale. « Il y a beaucoup de réflexion, de préparation et d’esquisses, il faut visualiser le film avant de le faire. »

L’exposition d’Isuma comprend des diffusions web en direct du Nunavut intitulées Silakut Live From the Floe Edge; des films autochtones en ligne dans le cadre d’Isuma Online ainsi qu’un nouveau long métrage réalisé par Kunuk : One Day in the Life of Noah Piugattuk.

Pour en savoir plus, découvrez l’entretien avec Zacharias Kunuk et visitez http://www.isuma.tv/

Send this to a friend