Cinéphiles, prenez note! Le film très attendu Guest of Honour du cinéaste canadien Atom Egoyan sera présenté en première mondiale le 3 septembre au Festival international du film de Venise, dont la 76e édition se tient du 28 août au 7 septembre 2019. Réalisé, écrit et produit par Egoyan, un cinéaste ayant déjà décroché deux nominations aux Oscars, ce film est en lice pour le Lion d’or (la plus prestigieuse récompense de la Biennale).

Mettant en vedette David Thewlis, Laysla De Oliveira, Luke Wilson et Rossif Sutherland, Guest of Honour raconte l’histoire d’un père et de sa fille dont la relation compliquée et les conflits passés viennent s’immiscer dans leur vie actuelle. De Oliveira interprète une jeune enseignante qui refuse l’aide de son père, un inspecteur de restaurants interprété par Thewlis, après avoir été accusée injustement d’avoir abusé d’un élève. C’est Alexandre Bourgeois qui tient le rôle de l’élève en question.

Après sa présentation à Venise, Guest of Honour sera présenté en première nord-américaine le 10 septembre lors d’une présentation spéciale au Festival international du film de Toronto (5 au 15 septembre 2019).

Ayant jusqu’à présent à son actif plus de 15 longs métrages, auxquels s’ajoutent des courts métrages, des productions pour la télévision et le théâtre, des écrits et des installations d’art, Egoyan est un habitué des festivals prestigieux. Parmi les nombreuses distinctions qu’il a obtenues, il a été nommé Compagnon de l’Ordre du Canada.

Moments clés de sa carrière

Pour souligner la sortie de son plus récent film, voici un survol de moments clés de la carrière du cinéaste basé à Toronto, qui est né en Égypte au sein d’une famille arménienne et qui a grandi en Colombie-Britannique.

Présenté en première au TIFF, son premier long métrage intitulé Next of Kin, réalisé en 1984, a remporté un prix. Il fut suivi en 1994 du film Exotica qui a grandement fait parler de lui à Cannes où il a obtenu le prix du jury FIPRESCI, en plus de remporter d’autres récompenses dont le prix du Meilleur film aux prix Génie. En 1997, Egoyan obtient le Grand prix du jury à Cannes pour The Sweet Hereafter; un film qui lui vaudra également deux nominations aux Oscars, plus sept prix Génie. Réalisé en 2002, son film Ararat (sur le génocide arménien de 1915) est présenté à Cannes et décroche cinq prix Génie. Parmi les autres films d’Egoyan, mentionnons Chloe (2009), Devil’s Knot (2013) et Remember (2015), pour n’en nommer que quelques-uns.

Restez à l’affût pour tout savoir sur la présentation de Guest of Honour sur le circuit des festivals internationaux!